cours-particuliers-à-domicile-soutien-en-formation-social-sanitaire-paramedical
2018/2019 - COURS PARTICULIERS - CORRECTION ECRIT A DISTANCE - Tél. 07.82.63.13.99
2018/2019 - COURS PARTICULIERS - CORRECTION ECRIT A DISTANCE - Tél. 07.82.63.13.99 

Educateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse

PREPA C.S.P propose des cours particuliers à votre domicile ou à proximité de chez vous pour vous aider à préparer le concours d'Educateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse - EPJJ - pour vos épreuves écrites et orales.                 DATE CONCOURS EXTERNE et INTERNE : LE JEUDI 8 MARS 2018

Besoin d'aide pour préparer le concours externe, interne ou 3ème voie ou en soutien de votre formation d'éducateur pjj ou pour vos écrits ?

Sommaire :

 

- Le métier d'éducateur à la Pjj

- Comment devenir éducateur à la Pjj ?

- Profil et compétence de l'éducateur à la PJJ

- Le concours d'éducateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse

- La formation d'Educateur PJJ

- Les débouchés et les évolutions de carrière

Le métier d'éducateur à la Pjj

Un métier de la justice au service des mineurs en difficulté

 

Les éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse concourent à la préparation et à la mise en œuvre des décisions civiles et pénales prononcées par les juridictions à l'égard des mineurs et des jeunes majeurs.

 

Lorsqu’un magistrat constate qu’un mineur est en situation de danger ou de délinquance, le juge des enfants peut décider de le confier aux services éducatifs de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) à des fins d’observation et d’assistance éducative. L’éducateur de la PJJ est celui qui va conduire les mesures éducatives décidées par l’autorité judiciaire. Il est également en charge du suivi de l’application de certaines peines, comme une mesure de liberté surveillée ou l’exécution de travaux d’intérêt général.

 

En tant que fonctionnaire du ministère de la Justice, sa première mission est d’évaluer la situation sociale et familiale du mineur afin de compléter l’information des magistrats. La formation des éducateurs de la PJJ leur permet de poser un diagnostic, d’élaborer des projets d’insertion pour les mineurs confiés, voire de proposer des solutions éducatives susceptibles d’éviter l’incarcération.

 

S’il intervient en foyer ou en centre éducatif, l’éducateur devient le référent des jeunes tout au long de leur parcours judiciaire. Il partage leur vie quotidienne et s’assure de leur évolution positive, tant dans les relations qu’ils entretiennent avec leur famille que dans les internats scolaires ou professionnels dans lesquels ils sont inscrits.

 

S’il exerce en milieu ouvert, il évalue la situation familiale, aide les jeunes à résoudre leurs conflits familiaux, et assure la médiation avec les parents et l’institution scolaire.

 

Quel que soit son lieu d’exercice, l’éducateur de la PJJ s’inscrit dans un réseau d’acteurs sociaux et médico-sociaux avec lesquels il se concerte au quotidien. L’accompagnement des mineurs se fait lui-même systématiquement en lien avec les familles. Enfin, les investigations et le travail éducatif accomplis par l’éducateur font l’objet de rapports remis au juge.

 

L’éducateur conduit des investigations et des actions d’éducation auprès des jeunes et de leur famille. Humain et ferme, il est pour eux un repère stable.

 

L’éducateur assure la prise en charge des mineurs à travers l’élaboration d’un projet individuel pour chacun d’eux, en vue de favoriser leur évolution, leur insertion et de prévenir la récidive. Il évalue la situation du mineur et construit des stratégies d’intervention à partir d'une approche globale (situation du jeune, attentes des magistrats, mesures déjà prises, avis du psychologue…) Ce professionnel de l’éducation aide également le mineur et sa famille à mieux comprendre les décisions et le cadre judiciaire. Cet accompagnement est quotidien, que le mineur délinquant reste chez lui, qu’il soit placé dans une structure de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), ou incarcéré.

 

L’éducateur apporte également une aide décisionnelle (civile ou pénale) aux magistrats en proposant des solutions appropriées pour chaque mineur. Il met en œuvre la décision judiciaire et, tout au long du parcours du jeune, continue à rendre compte de son évolution.

 

L’action de l’éducateur se fait en lien direct avec les familles et les magistrats. Il évolue au sein d’une équipe pluridisciplinaire.

Comment devenir éducateur à la Pjj ?

Pour devenir éducateur, il faut passer un concours de la fonction publique.

 

Concours externe : Vous avez bac+2 minimum.

Concours externe sur titres : Vous êtes titulaire d’un diplôme d’Etat d'éducateur spécialisé.

Concours 3e voie : Vous avez exercé pendant 5 ans une ou plusieurs activités dans le domaine éducatif, social, sportif ou culturel (au cours des 10 dernières années, avec un contrat de droit privé).

Concours interne : Vous êtes fonctionnaire ou agent public depuis au moins 3 ans.

 

A l’issue du concours, les futurs éducateurs bénéficient d’une formation rémunérée à l'Ecole nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, à Roubaix. Celle-ci allie cours théoriques et stages pratiques. Elle dure deux ans pour les éducateurs issus des concours externe ou interne, et un an pour ceux issus des concours 3eme voie et sur titre.

 

Le nombre de candidats est en baisse continuelle sur ces dernières années, 1261 inscrits, mais 782 présents en 2014, 1152 inscrits en 2013 (pour 804 présents), 1190 en 2012, 1907 en 2011, 1228 en 2010 pour le concours externe. 175 inscrits en 2014 (pour 113 présents) contre 188 inscrits en 2013 (pour 136 présents) pour le concours interne, et 198 en 2012, 277 inscrits en 2011, 202 inscrits en 2010.

Profil et compétence de l'éducateur Pjj

Comme tout professionnel de l’éducation spécialisée, l’éducateur de la PJJ doit posséder un sens de la pédagogie, une capacité à prendre du recul sur des situations complexes et une solidité personnelle pour fournir un repère stable aux personnes accompagnées. Mais un esprit de synthèse est nécessaire en raison de l’importance du travail de relation avec les magistrats.

 

Compétences requises :

 

- Pédagogie et capacité d’écoute

- Goût du contact avec les jeunes

- Patience et ténacité

- Aisance rédactionnelle

- Sens de l’organisation

- Goût du travail en équipe

Le concours d'éducateur à la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ)

Les épreuves du concours d'Educateur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) :

 

En déposant leur demande d'inscription au concours, chaque candidat constitue un dossier comportant obligatoirement une copie des titres et diplômes, une lettre de motivation, un curriculum vitae impérativement limité à une page, une note de trois pages au plus présentant les emplois qu'il a pu occuper, les stages qu'il a effectués et, éventuellement, la nature des activités qu'il a réalisées ou auxquelles il a pris part.



L’épreuve d'admissibilité consiste, à partir d’un dossier de vingt pages au plus, en la rédaction d’une note ayant pour objet d’analyser une situation éducative ou familiale, d’en dégager la problématique et de proposer les solutions permettant d’y répondre.

L’épreuve est destinée à apprécier les qualités de rédaction, d’analyse et de synthèse du candidat ainsi que son aptitude à dégager des solutions pertinentes (durée : quatre heures ; coefficient 4).

 

Tout candidat déclaré admissible doit effectuer obligatoirement, avant les épreuves d’admission, un stage d’observation d’une durée de cinq jours. Il se déroulera dans un service départemental du secteur public de la protection judiciaire de la jeunesse, destiné à compléter sa connaissance des fonctions d’éducateur.

A l’issue de leur stage, chaque candidat doit rédiger un compte rendu de ce stage, de trois pages au plus dans lequel il précise les enseignements qu’il en a retirés sur les fonctions d’éducateur et sur ses motivations à les exercer.



Les épreuves d'admission comportent :



1. Une épreuve de table ronde destinée à apprécier l’aptitude à la prise de parole, les qualités relationnelles et d’écoute du candidat. Elle consiste pour les candidats réunis face aux membres de jury à élaborer une réponse collective à des questions d’actualité dans le domaine social ou éducatif.

Elle est suivie d'un entretien individuel avec un membre du jury (durée totale de l'épreuve : quarante-cinq minutes, dont trente minutes pour la table ronde et quinze minutes pour l'entretien individuel ; coefficient 2) ;



2. Une épreuve d’entretien avec le jury destinée à vérifier l’aptitude et la motivation du candidat à exercer les fonctions d'éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse.

Pour conduire cet entretien, le jury dispose du compte rendu de restitution du stage et du document retraçant votre parcours de formation et vos activités antérieures (durée : trente minutes ; coefficient 6).

La formation d'éducateur à la PJJ

Diplôme d’État de niveau III

 

Après réussite du concours, le candidat suit une formation rémunérée de 2 ans en alternance, soit 1 500 heures d’enseignement théorique dispensées par l’École nationale de protection judiciaire de la jeunesse de Roubaix, et 44 semaines de stages pratiques au sein de différents services de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse. Cette formation se concrétise par la soutenance d’un mémoire de pratiques professionnelles.

 

À l'issue de ces deux années, le titulaire du diplôme d'État d'éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse s'engage à servir l'État pendant au moins 5 ans.

Les débouchés et les évolutions de carrière

Les débouchés

 

D’après le ministère de la Justice, 58 % des éducateurs de la PJJ exercent en milieu ouvert ou dans les services d’investigation et d’orientation éducative, 35 % dans les foyers, 5 % dans les services éducatifs des établissements pénitentiaires pour mineurs, et 2 % sont affectés à des fonctions supports de l’activité.

 

Les évolutions de carrière

 

Elles correspondent à celles de l’administration. Après 4 années d'exercice, l’éducateur de la PJJ peut accéder par voie de concours interne au corps des directeurs des services. Au bout de 10 ans de service public, dont 8 dans le corps des éducateurs, il peut accéder par voie de promotion interne ou par concours au grade de chef de service éducatif.

 

Les structures qui embauchent

 

Services éducatifs auprès des tribunaux, services d’investigation et d’orientation éducative, unités éducatives en milieu ouvert, foyers, centres éducatifs fermés ou renforcés, centres de placement immédiat, structures associatives agréées par le ministère de la Justice dont maisons d’enfant à caractère social et associations départementales de sauvegarde de l’enfance et de la jeunesse.

 

Rémunération

 

La rémunération d’un éducateur est de 1 800 € net par mois (hors primes de nuit, dimanche et jours fériés) en début de carrière. Elle peut atteindre 2 900 € à la fin de celle-ci.

PREPA C.S.P

www.prepa-csp.fr
Tél. 07.82.63.13.99

prepas.csp@gmail.com
Du lundi au vendredi
De 9h à 18h.

Relecture, correction, amélioration de vos écrits à distance par mail.

Partout en FRANCE (et DOM-TOM), un service de proximité pour votre SOUTIEN SCOLAIRE et vos COURS PARTICULIERS à DOMICILE en 2017 et 2018

PREPA C.S.P bénéficie de la déclaration "Service à la Personne", de fait, la moitié des sommes versées par la personne est déductible de ses impôts, ou donne lieu à un remboursement par le Trésor Public si la personne n'est pas imposable, selon les dispositions en vigueur et sans aucune démarche de votre part.

Rejoignez notre équipe ?

Vous êtes un enseignant diplômé ou un professionnel expérimenté et vous souhaitez donner des cours ?

Envoyez votre candidature par mail à :

"prepas.csp@gmail.com"


Appel

Email