cours-particuliers-à-domicile-soutien-en-formation-social-sanitaire-paramedical
2017/2018 - COURS PARTICULIERS - CORRECTION ECRIT A DISTANCE - Tél. 07.82.63.13.99
2017/2018 - COURS PARTICULIERS - CORRECTION ECRIT A DISTANCE - Tél. 07.82.63.13.99 

Infirmier

Un coup de main pour préparer votre concours d’infirmier ? L'écrit et/ou l'oral du concours IFSI ?

Besoin d'aide ou de conseils pour préparer le concours d'entrée en Institut de formation en soins infirmiers (IFSI)? Pour revoir la culture sanitaire et sociale ? Pour travailler les tests psychotechniques ?

Besoin d'un coup de pouce pour la construction et la rédaction de votre tfe/mémoire infirmier ?

Besoin d'aide ou de conseils pour vos études d'infirmier ? Pour votre mémoire infirmier ? 

Un soutien durant votre formation (projet de soin, calcul de doses,..), ou pour la construction et la rédaction de votre tfe infirmier ou encore pour préparer votre soutenance devant le jury (PowerPoint, prepa oral,..) ?

Un coup de main pour préparer votre spécialisation ? : IBODE, IADE, infirmière puéricultrice...

Des possibilités d'accompagnement également pour infirmier anesthésiste (IADE), infirmier de bloc opératoire (IBODE), infirmière scolaire,  infirmière puéricultrice (IPDE) et cadre de santé (IFCS).

Sommaire :

 

- Le concours d'infirmier : objectif IFSI ! Culture générale, tests psychotechniques et l'épreuve orale

- Conditions d'accès pour prétendre au concours d'infirmier

- L'examen d'admission pour les Aides-soignants : l'analyse écrites de trois situations professionnelles

- Inscription au concours d'infirmier

- Les épreuves du concours d'Infirmier

- Deux épreuves écrites d'admissibilités au concours d'infirmier

- De l'importance de travailler la méthodologie de l'épreuve écrite du concours Ifsi

- L'épreuve écrite des tests psychotechniques ifsi au concours infirmier

- ..et une épreuve orale d'admission au concours d'entrée ifsi

- Concours d'entrée en IFSI Candidats titulaires d'un diplôme étranger d'infirmiers hors Union Européenne (UE)

- L’admission au concours Ifsi pour les candidats hors de l'union européenne

- Les épreuves de sélection pour les candidats diplômés infirmiers hors UE

- Classement au concours d'infirmier

- Réussite au concours d'infirmier

- Besoin d'aide pour vos démarches cliniques, l'analyse des pratiques ou pour votre tfe infirmier ?

- La formation d'infirmier : ESI, EIDE, Etudiant(e) Infirmier(e)..

- La validation des UE de la formation d'infirmière

- Le cursus de spécialisation infirmier

- Infirmier militaire : Ecole du personnel paramédical des armées (EPPA)

- Liste des IFSI en France

Un coup de main pour préparer votre concours ?

Pour les épreuves écrites ou orales, nous proposons des cours particuliers sur mesure à votre domicile avec un professionnel ou un enseignant qui maîtrise les exigences du concours d'infirmier. Des cours individuels à domicile ou à proximité de chez vous en fonction de vos besoins : cours en mathématiques et de français, des tests d'aptitude, de la culture générale dans le domaine sanitaire et social, ainsi qu'une préparation à l'oral sont au programme de vos révisions.

LE CONCOURS D'INFIRMIER : objectif IFSI ! Culture générale, tests psychotechniques et l'épreuve orale.

En France, l'accès à la profession d'infirmier est règlementé par l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif aux conditions d'admission dans les instituts de formation en soins infirmier (IFSI) préparant au diplôme d'Etat d'infirmier, reconnu par ailleurs en Europe (premiers diplômé en 2012). Le nombre d'instituts de formation en soins infirmiers est de 337 dont 277 publics et 60 privés. Le nombre d'étudiants en première année est de 30000 en moyenne. Le concours est identique dans le public et le privé.

Conditions d'accès pour prétendre au concours d’infirmier :

Age :

Le candidat doit être âgé de 17 ans au minimum au 31 décembre de l'année des épreuves de sélection sans limite d'âge (aucune dérogation n’est possible). Pas de limite d’âge supérieure.

 

Conditions médicales :

Il faut être à jour des vaccinations médicales au plus tard au début du premier stage. De plus, une visite médicale auprès d'un médecin agréé des affaires sanitaires et sociales délivrera un certificat justifiant l'aptitude au futur étudiant à suivre la formation.

 

CAS GÉNÉRAL - CONCOURS CLASSIQUE

- Être Bachelier ou élève inscrit en classe de Terminale - l'admission n'est valable lorsque le candidat est titulaire du Baccalauréat !

-  Soit être en possession de l'un des titres figurant dans l'arrêté du 25 août 1969, d'un titre admis en dispense du baccalauréat français en application du décret n° 81-1221 du 31 décembre 1981.

-   Soit de l'examen spécial d'entrée en université (ESEU) organisé jusqu'en 1995

-  Soit de l'examen de niveau organisé jusqu'en 1990 en vue de l'admission dans les écoles paramédicales.

-   Soit du diplôme d'accès aux études universitaires (DAEU) organisé depuis 1995.

-  Soit, pour le candidat étranger, d'une attestation du Consulat ou de l'Ambassade, certifiant que le titre qu'il possède lui permet d'entrer à l'Université dans son pays (décret n° 81-1221 du 31 décembre 1981, relatif à l'accueil des étudiants étrangers dans les universités et les établissements publics à caractère scientifique et culturel indépendants des universités, art. 16 & 18).

 

NON BACHELIER - CONCOURS CLASSIQUE

- Justifier de 3 ans d'expérience dans le secteur paramédical ou 5 ans dans les autres secteurs et passer une épreuve de présélection.

Le dossier est à retirer dans votre ARS de rattachement (Agence Régionale de Santé, anciennement DRASS). La présélection comporte deux épreuves : une épreuve sur dossier et une épreuve de résumé de texte. Chaque épreuve est notée sur 20 points (la note éliminatoire est de 07/20 à l'une ou l'autre des épreuves). Pour obtenir la présélection, il faut obtenir une moyenne supérieure ou égale à 10/20 aux deux épreuves.

L'examen d'admission pour les Aides-soignants : l'analyse écrite de trois situations professionnelles

DISPENSES DE SCOLARITÉ

Si vous êtes aide-soignant (DEAS) ou auxiliaire de puériculture (DEAP) et que vous justifiez de 3 ans d’exercice professionnel équivalent à un temps-plein à la date de clôture des inscriptions, vous bénéficiez d’une dispense de scolarité*, sous réserve d’avoir réussi un examen d’admission spécifique. Cet examen d'admission ne comporte qu'une seule épreuve : analyse écrite de trois situations professionnelles. Chaque situation fait l’objet d’une question. La durée est de deux heures et l'épreuve est notée sur 30 points. Il faut obtenir au moins 15/30 pour être admis. L’évaluation porte sur : les capacités d’écriture, d’analyse, de synthèse et les connaissances numériques. La dispense de scolarité concerne la compétence 3 avec les unités d’enseignement UE 2.10.S1 « Infectiologie hygiène », UE 4.1.S1 « Soins de confort et de bien-être » et UE 5.1.S1 « Accompagnement dans la réalisation des soins quotidiens » acquises et la dispense du stage de 5 semaines organisé au premier semestre.

Inscription aux concours d'infirmier 

Les inscriptions se font auprès des Instituts de Formations en Soins Infirmiers (IFSI) et débutent généralement la première semaine de janvier. Il est possible de s'inscrire dans plusieurs écoles, de manière illimitée mais très souvent, dans une même région, les concours tombent le même jour.

Les épreuves du concours d'infirmier (IFSI) 

Les épreuves d'admissibilité sont écrites et anonymes. Une note inférieure à 9 sur 20 à l'une de ces épreuves est éliminatoire. Pour être admissible, le candidat doit obtenir un total de point au moins égal à 20 sur 40 aux deux épreuves.

Deux épreuves écrites d'admissibilité au concours d'infirmier

De l'importance de travailler la méthodologie de l'épreuve écrite du concours Ifsi

Une épreuve de culture générale : elle porte prioritairement sur le domaine sanitaire et social. A partir d’un texte d’une à trois pages, vous répondez à au moins 3 questions vous permettant de commenter et d’argumenter sur le sujet. Cette épreuve permet d’évaluer les capacités de compréhension, d’analyse, de synthèse, d’argumentation et d’écriture des candidats ; durée 2 H, note sur 20.

 

Besoin de revoir la méthodologie de l'écrit ou quelques thèmes avec un enseignant ? Loi Léonetti, la maltraitance, le suicide, Professions du sanitaire, la nutrition, l'alcoolisme, l'immigration, la délinquance, l'adoption, l'environnement, la retraite, les loisirs, l'euthanasie,..

L'épreuve écrite des tests psychotechniques ifsi au concours infirmier

Une épreuve de tests psychotechniques : elle est destinée à évaluer les capacités d'observation et d'attention, l'aptitude numérique, l'aptitude verbale, l'organisation, la créativité et le raisonnement logique du candidat ; durée 1 H 30 à 2H, note sur 20.

 

L'épreuve écrite des tests psychotechniques IFSI au concours infirmier ou d'aptitude est une étape incontournable pour valider le concours. Il n’y a donc pas de secret, il faut s'entraîner !

 

En complément de votre travail personnel, PREPA CSP propose des rencontres avec un enseignant en face à face à votre domicile ou à proximité de chez vous. De cette façon,  petit à petit, vous maîtriserez toutes les « familles » de tests psychotechniques définis au concours infirmier : les raisonnements logiques et analogiques; l'abstraction et l'aptitude à la résolution de problèmes arithmétiques et numériques.

 

Les tests psychotechniques sont composés de différentes parties :

 

A. Les tests dits "verbaux"

  • Les tests de vocabulaire : les synonymes, les antonymes, les homonymes, les paronymes, masculin/Féminin, définitions,..
  • Les tests de raisonnement : les analogies, les anagrammes, les croisements de classes, cherchez l'intrus, les proverbes
  • Les tests orthographiques et grammaticaux
  • Les tests d'attention : la recomposition d'un texte

 

B. Les Tests dits "Numériques"

  • Les tests de raisonnement logique
  • L`aptitude numérique
  • Les tests d'attention et d'observation
  • Les tests de mémorisation
  • Les tests de comparaison
  • Les tests d'organisation (Mastermind)

..et une épreuve orale d'admission au concours d'entrée ifsi

A partir de la question posée sur un thème sanitaire et/ou social, cette épreuve consiste d’abord en un exposé suivi d’un échange ; puis d’une discussion sur vos motivations, votre projet professionnel. Le jury est composé de trois personnes, un formateur en IFSI, un cadre infirmier, un responsable de formation ou un psychologue ; l'entretien est d'une durée maximale de 30 minutes et le candidat dispose de 10 minutes de préparation.

 

Les candidats PACES avec leur première année validée passent uniquement l'oral infirmier en étant dispensés de l'écrit du concours.

 

A l'issu de l'épreuve d'admission, et au vu des notes obtenues aux trois épreuves de sélection, le président du jury établit trois listes de classement. Les listes comprennent une liste principale et une liste complémentaire. Cette dernière doit permettre de combler les vacances résultant des désistements éventuels.

Concours d'entrée en IFSI Candidats titulaires d'un diplôme étranger d'infirmiers hors Union Européenne (UE) 

Le concours infirmier répond aux conditions édictées par l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au Diplôme d'Etat Infirmier paru au journal officiel du 7 août 2009. 

L’admission au concours Ifsi pour les candidats hors de l'union européenne

Les candidats diplômés infirmiers hors UE peuvent obtenir leur diplôme d'État infirmier en France en suivant tout ou partie de la formation en IFSI. Les infirmiers étrangers, pour exercer leur métier en France doivent donc reprendre leurs études. C’est la seule solution puisqu’il n’est pas possible d’obtenir le diplôme d’infirmier par la VAE. Un concours spécifique leur est proposé.

 

Conditions d’inscription

 

Pour être admis à présenter les épreuves de sélection, le candidat doit :

  • Être titulaire d’un diplôme infirmier obtenu en dehors d’un état membre de l’Union Européenne ou d’un autre état ayant un accord avec l’espace économique européen ou de la Principauté d’Andorre ou de la Confédération Suisse ; 
  • Autres titres ou certificats permettant l’exercice de la profession d’infirmier.
  • Un relevé du programme des études suivies précisant le nombre d'heures de cours par matière et par année de formation, la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation ainsi que le dossier d'évaluation continue, le tout délivré et attesté par une autorité compétente du pays qui a délivré le diplôme, la traduction en français par un traducteur agréé auprès des tribunaux français.
  • Un curriculum vitæ ainsi que d'une lettre de motivation sont obligatoires.

Les épreuves de sélection pour les candidats diplômés infirmiers hors UE

Pour les candidats inscrits au concours hors union européenne, les épreuves de sélection sont au nombre de trois :

 

Admissibilité :

  • Une épreuve écrite et anonyme : elle consiste en l'étude d'un cas clinique portant sur l'exercice professionnel d’infirmier. Elle est suivie de 5 questions afin d'apprécier la maîtrise de la langue française.

La connaissance du domaine du sanitaire et social pour vérifier les capacités d’analyse et de synthèse de chaque candidat (+ connaissances numériques notée sur 20 points).

 

Et 2 épreuves d’admission :

  • L'oral : c’est une épreuve d’une durée de 30 minutes (un entretien en langue française). L’épreuve orale d’admission consiste en un entretien en langue française avec deux personnes membres du jury, un infirmier cadre de santé exerçant en IFSI et un infirmier cadre de santé exerçant en secteur de soins. Cette épreuve permet d’apprécier le parcours professionnel du candidat  et ses motivations.

 

  • Et une épreuve de mise en situation pratique de 30 minutes (réalisation de 2 soins en rapport direct avec l’exercice du métier d’infirmier). L’épreuve de mise en situation pratique porte sur la réalisation de deux soins en rapport avec l’exercice professionnel infirmier. Cette épreuve doit permettre aux deux mêmes membres du jury d’apprécier les qualités techniques et gestuelles du candidat.

 

Pour être admis dans un IFSI : il faut obtenir un total de points au moins égal à 30 sur 60 aux 3 épreuves. A l’issue des épreuves d’admission et au vu des notes obtenues aux trois épreuves de sélection, le président du jury établit une liste de classement. La liste de classement comprend une liste principale et une liste complémentaire. La direction de l'Ifsi peut alors être habilitée à dispenser les candidats admis de certaines unités d'enseignement ou de stages.

Le nombre de places réservées aux infirmiers étrangers dans les IFSI est très faible (2% de l’effectif de la promotion).

Classement au concours d'infirmier 

En cas d'égalité de points entre deux ou plusieurs candidats, le rang de classement est déterminé par la note obtenue à l'épreuve de culture générale puis à celle obtenue à l'entretien. Lorsque cette procédure n'a pas permis de départager les candidats, le candidat le plus âgé sera classé avant les autres.

En cas de regroupements d'instituts de formation en soins infirmiers (comme c'est le cas pour les IFSI de l'AP-HP par exemple), l'affectation des candidats dans l'un de ceux-ci est effectuée en fonction, d'une part, de leur rang de classement et, d'autre part, des choix qu'ils ont exprimés lors de leur inscription.

  • Première liste

La première liste est réservée aux candidats répondant à l'une des conditions fixées par les six premiers alinéas de l'article 3 de l'arrêté du 23 mars 1992.

  • Deuxième liste

La deuxième liste est réservée aux candidats titulaires du diplôme professionnel d'aide-soignant, du diplôme d'auxiliaire de puériculture ou du certificat d'aptitude aux fonctions d'aide médico-psychologique. Cette liste comporte un nombre de candidats au plus égal à 20 % du nombre de places offertes au concours. Lorsque des places attribuées à cette liste restent vacantes, elles peuvent être pourvues par les candidats remplissant les conditions pour être inscrits sur la première liste, dans la limite de 15 % du nombre de places offertes au concours.

  • Troisième liste

La troisième liste est réservée aux candidats titulaires d'un diplôme d'infirmier non validé en France pour l'exercice de cette profession, demandant à bénéficier d'une dispense de scolarité.

Réussite au concours 

La réussite au concours varie selon la région de l'examen. En 2009, 2600 candidats se sont présentés au concours de Toulouse alors qu'il n'y avait que 180 places disponibles. Cependant, en Bretagne, dans le Nord et le Centre ou en région parisienne, le taux de réussite est plus élevé. D'une manière générale et en moyenne, le pourcentage de réussite au concours ifsi est de 5 à 15 %. 

De nombreux étudiants français qui échouent au concours partent en Belgique faire cette formation (aucun concours n'est demandé).

Besoin d'aide pour vos démarches cliniques, l'analyse des pratiques ou pour votre tfe infirmier ?

La formation d'infirmier : ESI, EIDE, Etudiant(e) Infirmier(e)..

Les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) sont des instituts chargés de former les candidats reçus au concours d'entrée en institut de formation en soins infirmiers.

 

La formation se déroule sur 3 ans, qui, d'après la réforme LMD de 2008 donne au futur infirmier le statut d'étudiant infirmier ou ESI (étudiant en soins infirmiers) et le cursus infirmier s'inscrit dans un cycle universitaire dont la :

 

1re Année répartie en 2 semestres :

 - S1 : CM 231 h + TD 234 h + S 175 h + TPG 60 h

 - S2 : CM 126 h + TD 183 h + S 350 h + TPG 41 h

2e Année en 2 semestres :

 - S3 : CM 118 h + TD 177 h + S350 h + TPG 55 h

 - S4 : CM 109 h + TD 187 h + S350 h + TPG 54 h

3e Année en 2 semestres :

 - S5 : CM 116 h + TD 184 h + S 350 h + TPG 50 h

 - S6 : CM 50 h + TD 85 h + S 525 h + TPG 40 h

 

CM : cours magistraux obligatoire ou non ; TD : travaux dirigée présence obligatoire ; S : stages, basés sur 35 h/semaines dont 4 obligatoires (lieux de vie, psychiatrie, long séjour et cours séjour MCO médecine chirurgie obstétrique) ; TPG : temps personnel guidé.

 

Les cours portent sur l'enseignement de connaissances médicales (maladies infectieuses, urologie, cardiologie, anatomie ou encore psychiatrie) et propre à la science infirmière (soins infirmiers spécifiques à chaque spécialité médicale, psychologie, législation, anthropologie, éducation thérapeutique du patient).

La validation des UE de la formation d'infirmière

La validation des UE unité d'enseignement se fait par :

 

- présence supérieure à 80 % en cours sur les CMO, TP, TD par UE et non plus par semestre ;

- travaux de groupe, travail individuel et partiels répartie en 30 ECTS par semestre donc 180 ECTS au total de la formation pour la validation du DE ;

- la validation du stage se fait par la présence supérieure à 80 % sur la totalité du stage et par la validation des compétences demandée d'avoir acquérir à un certain niveau de formation comme la C3 relative à accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidien au fin de stage 2.

- le DE sera attribué à toute personne présentant au-dessus de 160 ECTS, par la validation de son portfolio (outil pédagogique qui recense la validation des 10 compétences en stage et actes infirmiers) et la validation du tfe (travaux de fin d'étude) qui est à élaborer dès le S3. Cela débouchant sur une licence et un diplôme d'Etat d'Infirmier.

Les cursus de spécialisation infirmier 

Les infirmiers diplômés d'Etat peuvent ensuite se spécialiser sur concours :

 

 - infirmier anesthésiste (durée de la spécialisation : 24 mois) ;

 - infirmier de bloc opératoire (18 mois) ;

 - infirmier puériculteur (18 mois) ;

 - cadre de santé (11 mois) ;

 - infirmier de Santé au Travail (licence professionnelle, 12 mois).

 

L'intégration à ces cursus de spécialisation se fait par concours d'entrée. Pour les spécialisations d'infirmier anesthésiste et d'infirmier de bloc opératoire, il est nécessaire de justifier de deux années d'expériences minimum en tant qu'infirmier. La spécialisation de puériculteur est faisable dans la continuité de l'école d'infirmier. La spécialisation de cadre de santé est faisable après 4 années d'exercice en tant qu'infirmier.

 

D'autres spécialisations sont possibles mais, contrairement à celles ci-dessus, elles ne font pas l'objet d'un diplôme d'Etat :

 

 - infirmier hygiéniste ;

 - infirmier stomathérapeute ;

 - infirmier spécialiste clinique ;

 - infirmier spécialiste escarres ;

 - infirmier en santé publique.

 

Les infirmiers peuvent intégrer un Service de Santé et de secours Médical des sapeurs-pompiers (SSSM ou 3SM) et devenir infirmier sapeur-pompiers (ISP). Ils peuvent aussi rejoindre le service de santé des armées.

Infirmier militaire : Ecole du personnel paramédical des armées (EPPA) 

L'école du personnel paramédical des armées (EPPA) forme notamment des infirmiers et des aides-soignants de l'armée française. Elle est située à Toulon dans le Var et doit rejoindre Bron près de Lyon en 2016.

 

À compter de 2016 également, les modalités de recrutement et de formation évoluent. Les candidats présenteront un concours de recrutement comme élève infirmier du service de santé des armées. Ils suivront une scolarité académique externalisée en IFSI (Institut de formation en soins infirmiers) civil qui sera complétée par une formation adaptée à la pratique en milieu militaire.

 

L'infirmier des forces travaille au sein d’une équipe médicale et paramédicale dans les centres médicaux des armées. Il est chargé des soins préventifs et curatifs. Il participe à la vérification de l’aptitude du personnel à son emploi, notamment en conditions opérationnelles.

 

L'infirmier des forces exerce dans des milieux diversifiés comme les troupes alpines, les troupes parachutistes, à bord d’un bâtiment de la marine nationale, d'un sous-marin, sur une base aérienne… Il peut exercer sur les théâtres d'opérations extérieures.

 

Attention ! Les infirmiers des hôpitaux militaires sont actuellement recrutés parmi les titulaires civils du diplôme d'État d'infirmier.

Liste des IFSI en France

En France, les études d’infirmiers sont soumises à une réglementation spécifique, les Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) faisant l’objet d’un agrément, et le nombre d’étudiants admis en première année d’études étant limité par des quotas.

 

Le statut des IFSI

Les Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI), qu’ils soient de statut public ou privé, sont agréés par l’Etat et autorisés par le Président du Conseil général. Ils sont rattachés majoritairement à des hôpitaux publics (environ 86 %) ou privés à but non lucratif (4,7 %). Quelques instituts dépendent de la Croix Rouge Française (9 %).

On recense un seul Institut de Formation en Soins Infirmiers relevant du privé lucratif ; il s’agit de l’institut de formation en soins infirmiers de l’Association Educative pour l'Hospitalisation Privée (AEHP) en Languedoc-Roussillon. Il existe également un IFSI réservé uniquement aux personnes reconnues travailleurs handicapés : l’IFSI du Centre de Rééducation et d'Insertion Professionnelle (CRIP) de Castelnau-le-Lez (Languedoc-Roussillon).

 

Le nombre d’IFSI en France

On dénombre en France 326 instituts de formation en soins infirmiers en 2008, dont 322 en France métropolitaine. La plus grande partie se situe en Ile-de-France (63 établissements), en Rhône-Alpes (30 instituts), en Nord-Pas-de-Calais et en Provence-Alpes-Côte d’Azur (23 établissements chacun).

PREPA C.S.P
Tél. 07.82.63.13.99

prepas.csp@gmail.com
Du lundi au vendredi
De 9h à 18h.

Relecture, correction, amélioration de vos écrits à distance par mail.

Partout en FRANCE (et DOM-TOM), un service de proximité pour votre SOUTIEN SCOLAIRE et vos COURS PARTICULIERS à DOMICILE en 2017 et 2018

PREPA C.S.P bénéficie de la déclaration "Service à la Personne", de fait, la moitié des sommes versées par la personne est déductible de ses impôts, ou donne lieu à un remboursement par le Trésor Public si la personne n'est pas imposable, selon les dispositions en vigueur et sans aucune démarche de votre part.

Rejoignez notre équipe ?

Vous êtes un enseignant diplômé ou un professionnel expérimenté et vous souhaitez donner des cours ?

Envoyez votre candidature par mail à :

"prepas.csp@gmail.com"


Appel

Email