cours-particuliers-à-domicile-soutien-en-formation-social-sanitaire-paramedical
2018/2019 - COURS PARTICULIERS - CORRECTION ECRIT A DISTANCE - Tél. 07.82.63.13.99
2018/2019 - COURS PARTICULIERS - CORRECTION ECRIT A DISTANCE - Tél. 07.82.63.13.99 

Orthophoniste

Besoin de cours particuliers avec un enseignant diplômé pour préparer sereinement le concours d'orthophoniste (épreuves écrites et orales).

Besoin d'aide durant votre formation d'orthophoniste, ou pour vos écrits ?

Sommaire :

 

- Qu'est-ce que le métier d'orthophoniste ?

- Compétences requises pour devenir orthophoniste

- Les conditions d'accès au métier d'orthophoniste

- Le concours d'orthophoniste : orthographe, syntaxe, ..

- La formation d'orthophoniste

- La VAE CCO

- Carrière et salaire de l'orthophoniste

Qu'est-ce que le métier d'Orthophoniste ?

Un orthophoniste doit prendre en charge des patients qui souffrent de troubles de la communication liés à la voix et au langage écrit ou oral. Pour cela l'orthophoniste doit avoir une grande maîtrise de la langue française.

 

Pour exercer ce métier, il est préférable d'avoir un grand intérêt pour la communication et les relations humaines.

 

Un orthophoniste peut exercer en hôpital ou en milieu libéral, à domicile, dans des établissements de soins spécialisés… Les besoins sont de plus en plus nombreux, notamment du fait du vieillissement de la population.

 

Définition de l’orthophonie* :

 

L’orthophonie est une profession de santé relevant de la famille des métiers de soins.

 

Elle consiste à prévenir, à évaluer et à traiter les difficultés ou troubles :

- du langage oral et écrit et de la communication,

- des fonctions oro-myo-faciales,

- des autres activités cognitives dont celles liés à la phonation, à la parole, au langage oral et écrit, à la cognition mathématique,

 

Elle consiste également à :

- à maintenir les fonctions de communication et de l’oralité dans les pathologies dégénératives et neuro-dégénératives,

- et à dispenser l’apprentissage d’autres formes de communication non verbale permettant de compléter ou de suppléer les fonctions verbales.

 

L’orthophonie s’attache aux dimensions plurielles du concept de langage, comme moyen d’expression, d’interaction et d’accès à la symbolisation dans toutes ses dimensions, notamment :

- dimensions linguistiques : préverbales, articulatoires, phonologiques, prosodiques, lexico-sémantiques, morphosyntaxiques, mais aussi habiletés discursives et pragmatiques, notamment dans la distinction énoncé/énonciation, …

- dimensions cognitives dépendantes des fonctions mnésiques, des fonctions exécutives, du raisonnement, des ressources attentionnelles et des cognitions sociales,

- dimensions psycho-affectives : le langage comme organisateur de la pensée et du psychisme,

- dimensions sociales : le langage comme vecteur de la socialisation et repère d’identité culturelle.

 

L’orthophonie s’intéresse également à toutes les altérations de la sphère oro-faciale sur les plans moteur, sensitif et physiologique, ce qui recouvre les altérations de phonèmes, les dysfonctions linguales, les troubles des modes respiratoires, la dysphagie, les troubles observés dans les paralysies faciales et les dysfonctionnements de l’appareil manducateur.

 

* issue du référentiel d’activités du Certificat de Capacité en Orthophonie, publié au Bulletin Officiel N°32 du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du 5 septembre 2013.

 

Source : http://www.fno.fr/

Compétences requises pour devenir orthophoniste

Équilibre et patience

 

Pour travailler en rééducation, l'orthophoniste doit posséder une personnalité dynamique, le goût de l'écoute et un bon équilibre personnel. Il lui faut en effet s'adapter à des pathologies très variées, des plus légères pour lesquelles les résultats obtenus sont perceptibles rapidement, aux plus lourdes, qui requièrent patience et compréhension.

 

Connaissances tous azimuts

 

Les techniques utilisées pour la rééducation nécessitent des connaissances dans des disciplines diverses : grammaire, orthographe, psychologie, logique mathématique, phonétique, dessin, musique... Sa profession étant en évolution constante, l'orthophoniste doit se former tout au long de sa carrière et maintenir à niveau ses connaissances scientifiques.

 

Savoir sensibiliser

 

Les orthophonistes sont sollicités pour la mise en œuvre de plans gouvernementaux de lutte contre les troubles du langage, l'illettrisme ou la maladie d'Alzheimer... Impliqués dans le dépistage de certains troubles et handicaps, ils participent à des actions de formation et de recherche dans ces campagnes de sensibilisation.

Les conditions d'accès au concours d'orthophoniste

Aucune limite d'âge n'est imposée, les études pouvant s'entreprendre après une précédente formation ou une réorientation, mais un examen d'aptitude très sélectif (numérus clausus) sanctionne l'entrée en formation d'orthophonie.

 

Pour pouvoir s'inscrire, les candidats doivent justifier du baccalauréat ou du DAEU (Diplôme d'Accès aux Études Universitaires) ou d'un titre français admis en dispense du baccalauréat ou d'un titre étranger sanctionnant une formation d'un niveau au moins égal à celle sanctionnée par le baccalauréat français ; la décision d'admission est alors prise par le président de l'université.

 

On peut se présenter à l'examen d'aptitudes avant d'avoir obtenu le baccalauréat, mais, l'obtention du baccalauréat est la condition pour entrer en formation. En cas d'échec au baccalauréat, l'étudiant ne conserve pas le bénéfice de l'examen d'aptitudes. Dans ce cas, l'étudiant est contraint de se représenter au concours. Tout titulaire du baccalauréat, quelle que soit sa section, peut présenter l'examen d'entrée en orthophonie.

PREPA C.S.P vous permet de bénéficier d'une déduction d'impôt de 50 % sur l'ensemble des cours à domicile. Pour connaître le tarif de votre accompagnement à domicile avec un enseignant spécialisé ou un professionnel, n'hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit, personnalisé et sans engagement de votre part.

Le concours d'orthophoniste : orthographe, syntaxe, grammaire et tests psychotechniques..

Chaque UFR organisant son propre concours, les épreuves, leurs durées et coefficients, diffèrent d'une école à l'autre. Il convient donc que chaque candidat interroge directement les centres où il souhaite s'inscrire.

Il existe dix-huit départements universitaires de formation en orthophonie en France au sein des facultés de Médecine dont les dates de concours peuvent être les mêmes, ce qui oblige les candidats à faire des choix. En effet, depuis 1996, le ministère impose aux centres de formation d'organiser l'examen d'aptitudes à une des trois dates suivantes: l'une en mars, une autre en avril ou mai et la troisième en septembre. 

 

La sélection est assez sévère. En règle générale moins de 10 % seulement des candidats sont admis à l'issue de cet examen d'aptitudes. En complément des annales, les cours particuliers avec un enseignant ou un professionnel seront un atout pour votre prépa. 

 

Les épreuves de français (orthographe, grammaire, résumé de texte...) font que les profils littéraires (issus des bacs L et ES) obtiennent de meilleurs résultats aux concours que les scientifiques. Les titulaires d'un bac+2 ou bac+3 - voire plus - en sciences ou psychologie sont, aussi, nombreux tout comme les étudiants sortant d'une 1ère année de médecine.

Les bacheliers sortant directement du lycée représentent moins de 5% des admis...

 

Les épreuves du concours d'Orthophoniste (CCO) :



Pour la partie écrite, il s'agit d'épreuves touchant à des problèmes d'orthographe, de vocabulaire, de grammaire et de tests psychotechniques, parfois accompagnées d'exercices de résumé/synthèse et de culture générale. Les épreuves pourront porter sur des textes théoriques ou pratiques de portée générale et/ou très précis à corriger (fautes d'orthographe, de syntaxe, ou d'impropriétés sémantiques), à contracter ou à résumer, à titrer, et dont il faudra extraire les mots-clefs. Elles pourront reposer aussi sur des épreuves de traduction d'une structure syntaxique en schéma et réciproquement. Elles visent à vérifier la maîtrise de l'orthographe,  de la syntaxe, de la sémantique, les facultés de synthèse, d'abstraction, la capacité à concentrer l'information.



Quant à l'oral d'admission, pour les candidats admissibles à l'issue des épreuves écrites du concours, il vise à évaluer la personnalité de ceux-ci, leur connaissance du métier et à effectuer des tests d'aptitudes phono-articulatoires et rythmique, chant, mime, narration d'une histoire, lecture à haute voix,.. On peut vous demander par-exemple de réaliser la transposition justifiée de phrases complexes en phrases simples et réciproquement, permettant de tester la mémoire de séquences, de juger de l'aptitude à adapter son langage à la personne à qui l'on s'adresse, d'évaluer les capacités d'association (repérage de l'enchaînement lexical).

Le jury est composé d'enseignants, notamment orthophonistes, participant à l'enseignement.

 

Source : http://www.orthophonie.fr/

La formation d'orthophoniste

La profession d'orthophoniste est réglementée. Elle est d'ailleurs organisée autour d'une fédération nationale, seul syndicat représentatif de la profession. Pour l'exercer, il faut être titulaire du Certificat de Capacité d'Orthophoniste (CCO).

 

Ce diplôme s'obtient après 5 ans d'études dans une unité de formation et de recherche (UFR) de sciences médicales ou de techniques de réadaptation et la présentation d'un mémoire de fin d'études.

Le 25 janvier 2013, le ministère de la santé ainsi que celui de l'enseignement supérieur ont accordé le grade Master aux études d'orthophonie.

 

Depuis la rentrée de septembre 2013, les études s'effectuent en 5 années, au lieu de 4 auparavant (depuis 1986).

 

Durant cinq ans (soit 10 semestres), les élèves alternent cours théoriques et stages :

 

- Des sont consacrées aux sciences du langage et de l'audition, à la psychologie, la neuropsychologie, la psychiatrie, la gérontologie, la neurologie et la pathologie, les méthodes de bilan et de rééducation des différentes pathologies, la déontologie professionnelle et la législation ;

 

- Des stages d'observation puis de participation auprès de différentes populations (crèches, maisons de retraite, milieu scolaire, cabinets libéraux, institutions et secteur hospitalier).

Les « matières » sont réparties en 12 Unités d’Enseignement (UE) qui permettent aux étudiants de valider des ECTS (calcul prenant en compte les heures de cours, de stages et de travail personnel).

 

  • 300 ECTS sont nécessaires pour obtenir le Certificat de Capacité d’Orthophoniste au grade de Master.
  • 180 ECTS sont acquis après 3 ans de formation. Ce niveau Licence ne permet pas d’exercer le métier d’orthophoniste.

 

Les 2 années suivantes permettent de valider 120 ECTS de plus. Seule la réussite à ces 2 années donne la possibilité d’exercer la profession.

 

Les 18 centres de formation délivrent chacun 3 158 h de théorie.

 

Les étudiants doivent, quant à eux, effectuer 2 040 h de stage, réparties sur les 10 semestres.

 

Le décret introduit un parcours personnalisé. L’étudiant doit choisir des UE librement au sein de l’offre de formation de l’université.

 

Il existe dix-huit départements universitaires de formation en orthophonie en France au sein des facultés de Médecine dont les dates de concours peuvent être les mêmes, ce qui oblige les candidats à faire des choix.

La VAE CCO

Que doivent faire des orthophonistes diplômés en 3 ou 4 ans pour avoir la reconnaissance « Master » ?

 

Malgré un cursus en 5 ans, les étudiants sortants n’obtiendront pas un Master en Orthophonie mais toujours un Certificat de Capacité en Orthophonie, Grade Master, (ce grade Master consistant en la reconnaissance des 5 années d’études). En conséquence, il est inutile et inapproprié d’entreprendre une VAE pour obtenir un diplôme (CCO) que l’on possède déjà (et qui n’est pas un Master en Orthophonie).

Demander une VAE pour le CCO reviendrait à affirmer que les orthophonistes diplômés en 3 ou 4 ans, n’ont pas les mêmes compétences que ceux qui seront formés en 5 ans.  Or, ce n’est pas le cas, étant donné que le diplôme obtenu sera le même (CCO) et que tous les orthophonistes auront donc les mêmes compétences.

Une démarche de VAE n'est utile que dans le cas d'une reprise d'études dans un autre cursus universitaire ou pour accéder à un cursus de recherche.

 

A ce jour, en résumé, la validation des acquis de l’expérience n’est pas un moyen d’accéder à la profession ou à l’accès direct aux études d’orthophonie. Il est donc nécessaire de réussir l’examen d’aptitude pour être admis dans les centres de formation d’orthophonistes.

Carrière et salaire de l'orthophoniste

Salaire

 

Salaire du débutant : 1600 euros brut par mois (dans la fonction publique hospitalière).

En libéral, les honoraires des orthophonistes sont fixés par convention entre les caisses d'assurance maladie et la profession.

 

Intégrer le marché du travail

 

  • Un emploi assuré

À condition d'être mobile, l'orthophoniste trouve facilement un emploi à l'issue de sa formation. On compte environ 19 300 orthophonistes en France métropolitaine, la densité moyenne est de 31 orthophonistes pour 100 000 habitants, mais la répartition géographique reste très inégale.

  • S'installer au bon endroit

Pour s'assurer une clientèle suffisante, les orthophonistes désirant ouvrir leur cabinet doivent choisir judicieusement la région, la ville et même le quartier pour s'assurer d'une clientèle suffisante.

  • Évoluer à l'hôpital

Après une expérience professionnelle de quelques années, les orthophonistes hospitaliers peuvent préparer le diplôme de cadre de santé dans le but d'occuper un poste d'encadrement ou de formateur auprès d'étudiants.

PREPA C.S.P

www.prepa-csp.fr
Tél. 07.82.63.13.99

prepas.csp@gmail.com
Du lundi au vendredi
De 9h à 18h.

Relecture, correction, amélioration de vos écrits à distance par mail.

Partout en FRANCE (et DOM-TOM), un service de proximité pour votre SOUTIEN SCOLAIRE et vos COURS PARTICULIERS à DOMICILE en 2017 et 2018

PREPA C.S.P bénéficie de la déclaration "Service à la Personne", de fait, la moitié des sommes versées par la personne est déductible de ses impôts, ou donne lieu à un remboursement par le Trésor Public si la personne n'est pas imposable, selon les dispositions en vigueur et sans aucune démarche de votre part.

Rejoignez notre équipe ?

Vous êtes un enseignant diplômé ou un professionnel expérimenté et vous souhaitez donner des cours ?

Envoyez votre candidature par mail à :

"prepas.csp@gmail.com"


Appel

Email