cours-particuliers-à-domicile-soutien-en-formation-social-sanitaire-paramedical
2017/2018 - COURS PARTICULIERS - CORRECTION ECRIT A DISTANCE - Tél. 07.82.63.13.99
2017/2018 - COURS PARTICULIERS - CORRECTION ECRIT A DISTANCE - Tél. 07.82.63.13.99 

Orthoptiste

PREPA C.S.P propose des cours particuliers pour vous préparer au concours d'Orthoptiste ou vous soutenir dans vos études

Besoin d'aide durant votre formation d'orthoptiste ou pour vos écrits  ?

Sommaire :

 

- Le métier d'orthoptiste

- Compétences requises pour devenir orthoptiste

- Au programme du concours d'orthoptiste (CCOT) : biologie,..

- L'organisation et le contenu des études d'orthoptie

- Liste des écoles et UFR d'orthoptie

Le métier d'orthoptiste 

Spécialiste du dépistage, de la rééducation et de la réadaptation oculaires, l'orthoptiste intervient notamment à la demande d'un ophtalmologiste pour mesurer le champ visuel ou déceler des strabismes.

 

Dans un premier temps, l'orthoptiste effectue un bilan afin d'évaluer les capacités visuelles et les troubles à traiter. Il intervient également après un accident, une intervention chirurgicale ou auprès des personnes malvoyantes. Avant de proposer un traitement, il prend en compte plusieurs critères : l'âge du patient, sa pathologie et ses activités.

 

En fonction du bilan obtenu (fatigue oculaire, strabisme, opération de l'œil...), il soigne les muscles de l'œil par des séances de rééducation. À travers des exercices (adaptés à chaque patient), ce professionnel rééduque progressivement la vision. Il apprend au patient à mieux maîtriser son regard et à atténuer les gênes ressenties.

 

Depuis 2007, l'orthoptiste procède aux divers examens de l'acuité visuelle. En clair, il peut, par exemple, mesurer la pression intérieure de l'œil, l'épaisseur de la cornée ; il peut effectuer des radios, analyser le fond de l'œil. De plus, grâce à une machine qui mesure le degré de myopie, d'astigmatisme ou d'hypermétropie, il peut réaliser une estimation de la puissance du défaut optique à corriger par le médecin.

 

L'orthoptiste travaille sur prescription médicale, sous la responsabilité d'un médecin. Il dispose d'appareils d'observation et de nombreux équipements optiques qu'il utilise souvent dans l'obscurité. Il peut se spécialiser dans les bilans d'exploration fonctionnelle (en lien avec les ophtalmologistes) ou participer au dépistage des troubles visuels dans les établissements scolaires.

 

Le planning de l'orthoptiste s'adapte à la disponibilité des patients. En cabinet, le plus grand nombre d'heures de travail est assuré tôt le matin et tard le soir. Ce professionnel de la santé peut aussi exercer à l'hôpital, dans une maison de retraite, un établissement d'accueil pour personnes handicapées, un centre de rééducation et de soins... Dans ces cas, les horaires sont plus réguliers.

 

Près de 80 % des 2 400 orthoptistes travaillent en libéral, dans leur cabinet ou en collaboration avec un ophtalmologiste. Les autres sont salariés et occupent un poste dans un hôpital ou dans un centre de soins... Les hommes sont encore peu nombreux à exercer cette profession de l'optique et de la rééducation.

Compétences requises pour devenir orthoptiste

Précis et rassurant

 

Poser un diagnostic orthoptique requiert beaucoup de rigueur, de précision technique et des connaissances scientifiques pointues. L'efficacité des exercices de rééducation dépend beaucoup de la qualité du bilan mené par le praticien. La relation de confiance avec le patient est primordiale. Elle permet à l'orthoptiste de vérifier la fiabilité des résultats du traitement à intervalles réguliers.

 

Un technicien pratique

 

Généralement, les compétences techniques de l'orthoptiste se complètent de connaissances en ergothérapie et en ergonomie nécessaires à la rééducation et à la réadaptation de personnes malvoyantes.

 

Un scientifique attentif

 

La patience et le sens de l'écoute sont autant d'atouts dans ce métier. L'orthoptiste doit faire preuve de souplesse et de psychologie. Ses activités de rééducation nécessitent du tact, afin de donner confiance aux patients et d'obtenir de bons résultats. L'orthoptiste est aussi un professionnel aux connaissances scientifiques et techniques en évolution constante.

Au programme du concours d'orthoptiste (CCOT) : biologie, physique et entretien devant le jury..

La formation d’orthoptiste se déroule en trois années avec un examen d’entrée.

 

Il existe 15 lieux de formation.

 

L’examen d’entrée pour les études d’orthoptie est prévu début septembre pour la plupart des facultés chargées de la formation initiale. Chaque lieu de formation a ses propres modalités et dates limites d’inscription. De fait, veuillez vous rapprocher le plus tôt possible de votre future école pour vous renseigner sur les modalités d'admission.

 

Modalités régies par l'arrêté du 16 Décembre 1966 modifié par les arrêtés du 13 Octobre 1989 et du 26 Avril 2005 relatif aux programmes d'enseignement et modalités des examens en vue du Certificat de capacité d'Orthoptiste.

 

Les candidats à une inscription au Certificat de Capacité d'Orthoptiste doivent justifier :

  • du Baccalauréat ou d'un titre permettant de s'inscrire en vue du diplôme de Docteur en médecine, ou du Certificat de fin d'études secondaires délivré en application du décret n° 65-959 du 9 Novembre 1965.
  • d'un Baccalauréat étranger (aucun titre étranger, à part le Baccalauréat ne peut être admis en équivalence).

Aucune dispense de scolarité n’est accordée (diplôme d’infirmière, d’opticien, visiteur médical, licences…), il n’y a pas de limite d’âge mais chacun doit passer l’examen d’entrée comme indiqué ci-dessous.

 

Programme de l’examen d’entrée à la formation d'orthoptiste

 

Un examen d’admission à la formation d’orthoptiste est organisé annuellement par l’unité de formation et de recherche responsable de la formation, avant le 15 octobre de l’année universitaire considérée.

 

Cet examen comporte des épreuves écrites anonymes et une épreuve orale.

 

 - Les épreuves écrites portent sur :

  • les sciences de la vie (durée : deux heures ; coefficient 1)
  • la physique (durée : deux heures ; coefficient 1)
  • Parfois, des tests psychophysiques et psychotechniques sont organisés (QCM, QROC).

Les sujets sont conçus sur la base des programmes enseignés dans les classes de terminales de lycée, section scientifique, tels qu’ils ressortent des arrêtés fixant le programme des enseignements de sciences de la vie et de la Terre et physique-chimie dispensée en terminale et première S.

 

 - L’épreuve orale d’admission consiste en une évaluation des connaissances générales des candidats ainsi que de leurs aptitudes psychophysiques. Elle est affectée du coefficient 2.

 

L’ensemble de ces épreuves est jugé par un jury désigné par le président de l’université ou le directeur de l’établissement habilité, sur proposition du directeur de l’unité de formation et de recherche responsable de la préparation.

 

Seuls les candidats reçus à cet examen sont autorisés à entreprendre les études en vue du certificat de capacité d’orthoptiste.

 

Ainsi il est nécessaire d’avoir suivi une section scientifique en terminale. Il n’y a pas de « vrai » prépa permettant de se mettre à niveau. En ce sens, des cours particuliers avec un enseignant pour revoir l’ensemble du programme et ainsi être prêt le jour j est nécessaire.

L'organisation et le contenu des études d'orthoptie

Le programme a été défini par l’arrêté du 16 décembre 1966 et par l’arrêté du 20 octobre 2014 relatif aux études en vue du certificat de capacité d'orthoptiste.

 

Il comporte 3 années d’étude avec principalement des stages pratiques dans les services hospitaliers et parfois des services de soins pour personnes handicapées et des cours théoriques.

 

Enseignement théorique

  • 1ère année : Anatomie, physiologie de l’œil, pathologie, instrumentation, méthodes d’examen, techniques pré-orthoptiques.
  • 2ème année : Notions élémentaires de statistique, anatomie, physiologie, pathologie (inhibition, latence de direction visuelle, amblyopie, hétérophorie, attitudes compensatrices), instrumentation, méthodes d’examen, techniques pré-orthoptiques.
  • 3ème année : Anatomie, physiologie, instrumentation, techniques pré-orthoptiques. Un programme de psychologie s’étend sur les 3 années : évolution affective de l’enfant, psychologie de l’enfant inadapté, notions de psychologie pratique à l’usage de l’orthoptiste.

 

Enseignement pratique

 

Les étudiants se familiarisent avec les méthodes d’examen et les techniques de rééducation et assistent à des démonstrations d’appareils. Ils sont progressivement intégrés au service d’ophtalmologie avec participation effective aux exercices donnés aux patients.

 

Le certificat de capacité d’orthoptiste

 

C’est l’examen de fin de troisième année de formation, il comprend :

  • Epreuves écrites Optique, anatomie physiologie et pathologie de l’appareil oculo-moteur et son traitement par les techniques orthoptiques, psychologie et pédagogie.
  • Epreuves orales interrogation sur le rôle social de l’orthoptiste, son domaine, ses limites, la psychologie et la pédagogie : exposé oral après examen d’un sujet atteint d’un trouble relevant d’un traitement orthoptique. Démonstration d’un appareil d’examen ou de traitement orthoptique.

Mémoire

 

La rédaction d’un mémoire est souvent demandée en fin de troisième année. Les critères de rédaction (Thèmes, nombre de pages, etc…) varient suivant les lieux de formation.

Liste des écoles et UFR d'orthoptie

 

Le métier se prépare dans des "Écoles d'Orthoptiques", intégrées à certaines UER de Médecine et de Techniques de Réadaptation.

 

Il existe 15 écoles en France dispensant cette formation. Les plus anciennement crées semblent être celles de Paris VI et de Nancy; les plus récentes à Nantes en 2004, à Paris V en 2008 et Amiens en 2009.

  • Département d'orthoptie, Université Pierre et Marie Curie – UPMC – Paris (75013)
  • Ecole d'orthoptie CHU Pontchaillou - Faculté de médecine, Université Rennes,  Rennes (35033)
  • Ecole d'orthoptie - Faculté de médecine, Université de Strasbourg, Strasbourg       (67085)
  • Ecole d'orthoptie UFR de médecine - Clermont-Ferrand (63001)
  • Ecole d'orthoptie - UFR des sciences médicales, Université de Lille 2 - Lille(59037)
  • Faculté de médecine - Enseignements des techniques de réadaptation, Université Toulouse III - Toulouse (31062)
  • Faculté de médecine, Université d'Aix-Marseille – Marseille (13385)
  • Institut des sciences et techniques de la réadaptation, Université Claude Bernard - Lyon 1 - Lyon (69373)
  • UFR de médecine de l'Université de Montpellier, Université de Montpellier – Montpellier (34060)
  • UFR de médecine et techniques médicales, Université de Nantes –Nantes (44035)
  • UFR de médecine, Université de Tours - Tours (37032)
  • UFR de médecine, Université Picardie Jules Verne Amiens – Amiens (80036)
  • UFR Médecine de Paris Descartes - Faculté de médecine, Université Paris Descartes, Paris (75006)
  • UFR Sciences médicales, Université de Lorraine - Vandoeuvre-lès-Nancy (54505)
  • Unité de formation des Sciences médicales, Université de Bordeaux, Bordeaux   (33076)

PREPA C.S.P
Tél. 07.82.63.13.99

prepas.csp@gmail.com
Du lundi au vendredi
De 9h à 18h.

Relecture, correction, amélioration de vos écrits à distance par mail.

Partout en FRANCE (et DOM-TOM), un service de proximité pour votre SOUTIEN SCOLAIRE et vos COURS PARTICULIERS à DOMICILE en 2017 et 2018

PREPA C.S.P bénéficie de la déclaration "Service à la Personne", de fait, la moitié des sommes versées par la personne est déductible de ses impôts, ou donne lieu à un remboursement par le Trésor Public si la personne n'est pas imposable, selon les dispositions en vigueur et sans aucune démarche de votre part.

Rejoignez notre équipe ?

Vous êtes un enseignant diplômé ou un professionnel expérimenté et vous souhaitez donner des cours ?

Envoyez votre candidature par mail à :

"prepas.csp@gmail.com"


Appel

Email